Perdu de vue

Que deviens-tu … Stéphane ARTHAUD ?

Stéphane, tu as quitté le banc du FC Rhône Vallées en mai 2017. Un choix difficile à prendre ?
« Ce fut un choix difficile oui et non : oui dans les sens, où je suis un affectif et que les joueurs, le staff avec qui j’étais, le président et une grande majorité du bureau et des bénévoles me manquent En revanche, le fait de voir mon fils Noah, ma fille Emma et ma femme Emmanuelle tous les soirs et les week-ends comble largement ce manque : en une année, j’ai pu profiter d’une vie de famille des plus agréables et que dire des vacances scolaires et estivales sans être au téléphone en permanence ou sur les terrains… Quel pied ! »
Que deviens-tu depuis ?
« Depuis août 2017, je suis éducateur de rugby à Drôme Centre 15 sur la catégorie -14 ans, qui est rattaché au Valence Romans Drôme Rugby. Je m’occupe de la technique de main, de la partie athlétique et du renforcement musculaire, mais aussi du jeu au pied (avec les moins de 16 et certains moins de 18). Je suis en passe cette année de passer mon diplôme d’entraîneur et honnêtement je m’éclate et prend un plaisir énorme. »
« JE ME RETROUVE PLUS DANS LE MONDE DU RUGBY »
Allons-nous te revoir sur un terrain de foot ?
« J’ai une certitude à ce sujet, c’est non ! Je donne un coup de main à mon ami Sébastien Piot au FC Portes les Valence sur les gardiens de but, mais c’est uniquement pour lui et les coachs séniors pour qui j’ai de l’affectif. Après un an de coupure avec le foot, je constate que ce sont deux univers différents et je me retrouve plus dans celui du rugby. »
Gardes-tu un regard sur les résultats de ton ancien club ?
 « Evidemment, j’ai des joueurs avec qui j’ai gardé contact, je vois Sylvain Flauto tous les jours et avons des discussions… je serais le premier supporter du FCRV 26/07… »
Que penses-tu du début de saison ?
« Il est comptablement pas des meilleurs en rapport à celui de la saison dernière mais je n’ai pas d’inquiétude. La saison est longue, je connais la qualité d’entraîneur d’Herbert Choppick, de Philippe Brunel et de Phanou Calce. Avec la qualité du groupe, cela va matcher sans problème : une fois la machine en route, ça risque de faire mal ! »
« QUE L’OLYMPIQUE DE VALENCE ATTEIGNE ENFIN LE HAUT NIVEAU »
Un mot sur les autres équipes ?
« Je souhaite à l’ensemble des clubs de notre comité de gravir des échelons et de prendre du plaisir sur les terrains … et mon dernier vœu serait bien sûr que le FCRV rejoigne enfin la nationale 3 et que sa formation des jeunes continue à progresser, et aussi qu’enfin l’Olympique de Valence atteigne le haut niveau. »
Quelles sont tes ambitions futures ?
« Je n’ai jamais programmé l’avenir, c’est peut-être une erreur ! Mais déjà prendre un maximum de plaisir avec mes moins de 14 ans cette saison, les faire progresser du mieux possible. La suite serait de monter en catégorie et en niveau de jeu évidemment, toucher des yeux (rires) le monde de l’élite jeune ou sénior…. Mais pour cela je dois apprendre, écouter mes collègues éducateurs, progresser sur un tas de choses… mais l’envie est là et je ferais le maximum pour l’atteindre. »
Le mot de la fin pour toi ?
« Je souhaites remercier Yvan Jourdan et Julien Teysseire, responsables des filières jeunes au VRDR, pour m’avoir offert cette opportunité exceptionnelle, et évidemment mes associés sur la catégorie moins de 14 qui sont tous géniaux. »

Plus de Perdu de vue

LE DAFC EST FIER DE SES PARTENAIRES !