Banc de touche

Féminines – Emmy BINEAU (O. Valence) : « Retourner en D2 avec ce groupe serait extraordinaire »

JOUEUSE CADRE DE L’OLYMPIQUE DE VALENCE, EMMY BINEAU FAIT PARTIE DU GROUPE QUALIFIÉE POUR LES PLAY-OFFS. LA JEUNE FEMME RÊVE DE RETROUVER CE NIVEAU…
Emmy, que retenez-vous du match du week-end face au FC Nivolet, vous permettant de vous qualifier pour les play-offs ?
« C’était pas notre meilleur match de la saison. On a  effectué une bonne première mi-temps dans l’intensité et on s’est un petit peu endormi en seconde. C’était un match à enjeu et on a su répondre présentes au bon moment. C’est l’essentiel. »
Quel est le sentiment qui domine après cette qualification ?
« A vrai dire il n’y en a pas qu’un seul, mais beaucoup d’émotions. A la trêve, nous étions dixièmes et personne ne nous voyait disputer les play-offs. On a continué d’y croire, en prenant les matchs les uns après les autres. On a pas été épargné par les blessures en perdant nos trois attaquantes sur des blessures longue durée. Ça a été une saison longue mais riche en émotions donc après cette qualification il y a beaucoup de joie et de fierté. »
DU BONUS
N’avez-vous pas trop de pression pour la suite de l’aventure ?
« Maintenant, ce n’est que du bonus ! On jouera les barrages sans pression particulière avec beaucoup d’humilité. On donnera tout et puis on fera les comptes à la fin. »
Qu’est-ce qui pourrait faire la différence en votre faveur pour la montée en D2 ?
« On connaît la force de notre groupe. Défensivement, on est solide, on a fini première défense du championnat devant des équipes comme l’OL, Saint Étienne ou Grenoble. On a également marqué beaucoup de buts en deuxième partie de saison. Le groupe est un mélange d’expérience avec quelques filles ayant joué en D2 les saisons précédentes et de fougue des jeunes. Ça prend forme au bon moment!
Il va falloir aborder ces matchs avec humilité mais beaucoup de détermination. »
« LA ROUTE EST ENCORE LONGUE »
Ce serait pour vous un retour en D2. Comment le vivez-vous ?
« Je ne vais pas me projeter avant d’avoir joué les matchs, la route est encore longue ! Mais ce serait que du bonheur. J’ai très mal vécu la descente avec La Véore Montoison il y a deux ans.  Le niveau D2 me manque et y retourner avec ce groupe serait extraordinaire ! »
D’un point de vue personnel, comment vivez-vous cette saison à l’Olympique de Valence ?
« J’ai vécu une première partie de saison compliquée. J’ai attendu le mois de novembre avant d’inscrire mon premier but. C’était difficile pour la confiance. Mais depuis ça va beaucoup mieux, mes coéquipières me donnent de superbes passes décisives et je marque pas mal cette saison. Il y a une super cohésion, tout le monde tire dans le même sens. Difficile de ne pas s’épanouir dans ces conditions… »

Plus de Banc de touche

LE DAFC EST FIER DE SES PARTENAIRES !