Banc de touche

L’ASF PIERRELATTE, sévèrement punie, crie à l’injustice !

SUITE A L’EXCLUSION D’UN JOUEUR LORS DU DUEL DE BAS DE TABLEAU EXCELLENCE FACE A RHONE CRUSSOL FOOT 07, L’ASF PIERRELATTE SE VOIT RELEGUEE EN PROMOTION D’EXCELLENCE… LES DIRIGEANTS DU SUD-DROME CRIENT A L’INJUSTICE…

Les faits remontent au 14 mai dernier. L’ASF Pierrelatte reçoit Rhône Crussol Foot 07 pour la vingt-et-unième journée de championnat. Un match qui compte double puisque les deux adversaires du jour se disputent le maintien en Excellence. Durant la rencontre, un joueur local reçoit un carton rouge. Le président, Alain Marcodini, explique : « un de nos joueurs fait une faute grossière mais totalement involontaire sur un adversaire. Les deux tombent, et le garçon de Rhône Crussol Foot 07 se fracture le nez. »
Jusque-là, tout va bien si l’on peut dire. A la fin de la rencontre, remportée par les Pierrelattins sur la plus petite des marges (1-0), l’arbitre écrit en conséquence dans son rapport que l’exclusion intervient suite à une faute non intentionnelle.
Seulement voilà, Rhône Crussol Foot 07 n’en reste pas là et envoie l’Interruption Temporaire de Travail du blessé au District Drôme-Ardèche qui va statuer en commission de discipline.
Depuis hier, c’est donc la stupeur du côté des installations du complexe Gustave Jaume. L’ASF Pierrelatte, qui avait obtenu son maintien sur le terrain, voit son joueur prendre une suspension de douze matchs ! Suffisant pour voir le bonus/malus en prendre un coup et entraîner la relégation du club en Promotion d’excellence.

« ON NE VA PAS EN RESTER LA »

« C’est un scandale, crie Pascal Pauleau, directeur technique du club. Rhône Crussol Foot 07 a sauté sur l’occasion pour se sauver. Comment peut-on mettre douze matchs pour une faute non intentionnelle ? C’est aberrant ! Franchement, je tombe des nues des décisions qui ont été prises.  C’est très dommageable pour le club, pour l’image. Est-ce que nous avons été des voyous ? Est-ce que nous avons tapé quelqu’un ? C’est une catastrophe pour le club! Nous allons faire appel et prendre un avocat. Nous ne comptons pas nous laisser faire et obtenir justice. Nous pensons qu’il y a eu une pression du club adverse pour nous faire plonger. Mais on ne va pas en rester là. S’il faut, on ira à la Ligue, à la FFF… Car j’ai bien peur que l’appel ne suffise pas… »
De son côté, le président tient le même discours : « Cette histoire risque d’aller très loin, mais nous ne laisserons pas passer une telle injustice. Alors que nous avons réalisé hier un premier match de revue d’effectif pour la saison prochaine avec des nouveaux joueurs, c’est l’avenir du club qui est mis à mal. C’est ingérable pour préparer au mieux le prochain exercice sportif. A côté de cela, nos ambitions restent les mêmes, c’est-à-dire de refaire monter notre équipe seniors en Ligue. »
En attendant, l’avenir est plutôt flou pour le club pierrelattin, dont l’été risque d’être (très) mouvementé.

Plus de Banc de touche

LE DAFC EST FIER DE SES PARTENAIRES !